Comment devenir une girlboss

Tu le sais, avec les Locomotives, j’ai envie d’aider d’autres femmes à se lancer. A mener la vie qui leur ressemble. Et aujourd’hui, j’ai envie de te donner quelques conseils pour avoir un mindset de girlboss.

 

Mais, c’est quoi exactement une girlboss ?

 

Le terme nous vient de Sophia Amoruso, la fondatrice de Nasty Gal. Partie de rien, issue d’un milieu populaire, Sophia Amoruso compte aujourd’hui parmi les femmes les plus influentes du monde digital aux Etats-Unis. Avec une fortune estimée à 280 millions de dollars (wouah), c’est ce qu’on appelle une self-made woman. Si tu as envie d’en savoir plus sur le parcours incroyable de Sophia, tu peux regarder la série qui lui est consacrée sur Netflix – je l’ai adorée ! 

 

Ce que j’aime dans le concept de “girlboss” c’est l’idée d’être une femme qui prend sa vie en main, qui fait les bons choix pour elle. Une femme qui devient actrice de son futur et de son épanouissement ! 

 

  1. Se fixer des objectifs et s’y tenir
  2.  

Pour reprendre ta vie en main, il faut déjà savoir où aller. En effet, il te sera impossible de tracer ta route si tu n’as pas une idée précise de la destination à atteindre. Et pour cela, il faut d’abord te connaître toi.

Comme je l’expliquais dans mon article “4 étapes avant de lancer un projet”, l’introspection est une phase de questionnements, de repli sur toi qui va te permettre de mieux te connaître. Elle est essentielle. C’est à partir de là que tu pourras dessiner ton nouveau projet professionnel, les changements que tu veux opérer, ce qui te manque, ce dont tu as envie ou besoin.

 

Tu pourras ensuite te fixer des objectifs clairs et précis. En effet, rappelle-toi que tu es capable de réaliser n’importe quel rêve ou projet. Mais pour cela, il ne faut pas avoir peur de passer à l’action. La première étape consiste à formuler ton rêve de manière concrète et rationnelle. Ainsi, ne dis pas “Je voudrais devenir professeure de yoga” mais “Je vais devenir professeure de yoga”.

Une fois ton rêve formulé en objectif, tu pourras mettre en place la méthode SMART. Une technique infaillible pour formuler des objectifs de la manière la plus simple et la plus efficace qui soit. J’ai détaillé toute cette méthode ici.

 

Si ton rêve devient un objectif à atteindre, tu pourras facilement identifier les étapes qui te permettront d’y accéder. Mais aussi les obstacles que tu pourrais rencontrer, tes atouts, tes faiblesses etc. C’est avec cet objectif bien en tête que tu resteras motivée et que tu mettras tout en œuvre pour réaliser ton rêve.

 

  1. Rester motivée et garder le cap
  2.  

C’est sans doute le plus difficile à faire : rester motivée et travailler. Car la réussite, tu le sais, ne tombe pas du ciel. Cela demande du travail, des compromis, de l’énergie. Et il pourra t’arriver de te sentir perdue ou découragée. 

  1. Définir ton “why” pour que tes actions soient en accord avec tes valeurs

Lors de ta phase d’introspection, tu seras nécessairement confrontée à la question du “why”. Définir ton “why”, c’est définir ta raison d’être, ta mission. Celui-ci est étroitement lié aux valeurs qui te sont chères. D’où la nécessité de procéder à une introspection ! 

 

Tes valeurs doivent être : inspirantes, authentique et appropriables.

En effet, en définissant tes valeurs, tu vas pouvoir imaginer un projet qui te permettra de rester alignée. Ton “why”, ta mission, seront des guides tout au long de la mise en place de ton projet.

 

C’est dans ce “pourquoi” que réside toute ta motivation. Et ta force de persuasion. Évidemment, celui-ci peut légèrement évoluer au fil des années, tu peux y intégrer de nouvelles valeurs ou de nouvelles missions. Mais les fondements resteront inchangés. Je fais partie de celles qui pensent qu’il est important de faire les bonnes choses pour les bonnes raisons.

 

  1. La méthode des petits pas pour ne pas te décourager

Afin de rester motivée, je te propose aussi d’appliquer la méthode des petits pas. En effet, si tu focalises sur le sommet à atteindre, le chemin pour y arriver peut te décourager. Tu dois donc te concentrer sur tes pas, les uns après les autres. 

 

  • Étape 1 :  assure-toi de bien définir ton objectif final, ton sommet à atteindre. Ton objectif doit être clair, précis et daté.
  • Étape 2 : découpe ton objectif en plusieurs sous-objectifs datés. Des petits objectifs qui seront tes petits pas. L’idée est de détailler au maximum toutes les étapes qui te permettront d’atteindre le sommet.
  • Étape 3 : passe à l’action en effectuant ces petits pas ! 
  •  

Ainsi, tout te paraîtra bien plus simple. Tu auras sous les yeux ta feuille de route, avec des tâches précises par mois ou par semaine. Ce qui est toujours plus motivant ! 

 

Si tu souhaites creuser ces deux conseils, je t’invite à relire mon article “Passer du rêve à la réalité”

 

  1. Adopter le growth mindset
  2.  

Il existe un concept anglo-saxon que j’aime beaucoup : celui du growth mindset. Si je t’en parle aujourd’hui c’est qu’il me semble fondamental pour avoir une attitude de girlboss. 

Le growth mindset c’est la propension à se focaliser sur l’expérience plutôt que l’objectif final. Sur le processus et pas le résultat. Adopter cette posture te permettra de voir toutes les pistes commes des opportunités, toutes les expériences comme un apprentissage et non plus comme des échecs. 

Adopter cette posture c’est reprendre le pouvoir et c’est aussi balayer tes peurs ! En effet, en mettant de côté ta peur de l’échec (ou du regard des autres), tu vas sortir de ta zone de confort. Et bonne nouvelle : en faisant ça, tu vas entrer dans la zone de magie. Celle où tout devient possible, où tu décuples tes compétences, tes capacités. Et ton envie de te dépasser ! 

 

 

  1. Avoir confiance en toi
  2.  

Sortir de ta zone de confort va avoir un effet génial : tu vas booster ta confiance en toi ! 

Mais l’attitude d’une girlboss c’est aussi apprendre à travailler tes schémas de pensées. Car celles-ci influencent directement la vision que tu as de toi et des choses que tu entreprends. Je m’explique. Comme tout être humain, tu as une petite voix au fond de toi qui te parle et qui te juge. Pour ne plus qu’elle t’influence, tu dois apprendre à faire le tri entre les pensées utiles et celles qui ne t’apportent rien. Par exemple, au lieu de te dire « je suis mal organisée », essaie d’imaginer une phrase qui pourrait te permettre de t’améliorer et de continuer à avancer. Tu peux remplacer cette pensée négative par des objectifs clairs « je suis mal organisée mais je vais mettre telle chose en place pour m’améliorer » ou la contrebalancer par une pensée positive « je suis mal organisée mais j’apprends vite ». 

 

Développer ta confiance en toi c’est enfin, et surtout prendre conscience de ta valeur. La semaine dernière, j’ai écouté une interview de Nina Ramen qui résume très bien cette pensée : “Si tu te vends comme H&M, tu seras considérée comme H&M. Si tu te vends comme Hermès, tu seras considérée comme Hermès.” Rappelle-toi que ta valeur est importante, tout comme celle du travail que tu fournis. Et fais-toi respecter à la hauteur de cette valeur. C’est aussi simple que ça ! 

 

Pour approfondir le sujet de la confiance, je t’invite aussi à relire mon article “7 étapes pour retrouver confiance en toi”.

 

Alors, c’est qui la girlboss ?

 

>> Pour plus d’inspiration, je te suggère d’aller écouter l’épisode 50 avec Jennifer Paciello – « Girlboss en puissance »