Les Locomotives - Le Blog

Une envie viscérale de quitter mon job.

Une fois bien entourée, mes réflexions sur le projet avancent bien. 

J’accouche de mon petit bout et 3 mois après, nous partons 3 semaines en vacances au bord de la mer. 

Je transporte avec moi un petit calepin, sur lequel je vais gribouiller toutes les idées qui me passent par la tête. Et surtout, je n’arrête pas de penser à l’envie viscérale de quitter mon job.

Mais comment quitter son CDI pour un projet pas très précis et un bébé qui vient de naitre. Est-ce vraiment judicieux ? 

Je m’en fou, je veux quitter mon job. Je ne veux pas y retourner. 

Les vacances se déroulent à merveille, mon cerveau à bien travaillé, on rentre à Paris. 

Bien évidemment, c’est toujours l’horreur pour moi ce retour à Paris mais je sais qu’un jour nous irons vivre dans un endroit plus doux.

Le retour au travail. 

J-1 avant le retour au taff. Je me chauffe telle une sportive de haut niveau. J’imagine l’échange avec mon boss, mon intro, mes arguments, les siens, l’émotion à mettre dans mon ton de voix. 

J’imagine la scène et je suis plutôt confiante.

Ce que j’ai oublié de mentionner, c’est qu’après mon accouchement, j’avais déjà dit à mon boss que je ne voulais pas reprendre la direction de l’hôtel sur lequel j’étais car le climat social était compliqué.

Du coup, on m’a proposé une promotion au siège en tant que directrice business développement de 3 hôtels du groupe. Ce qui semblait plutôt cool mais je n’avais pas imaginer de plus vouloir y retourner du tout.

Je pousse la porte du bureau, je ressens finalement un mélange d’excitation et d’inconfort. 

C’est comme si c’était une nouvelle moi qui était de retour. 

J’ai un enfant, mes priorités ont changé et clairement, on ne va pas se mentir, à ce moment là, j’en ai un peu rien à foutre d’être ici. 

Les gens ont l’air plus jeunes qu’il y a 6 mois, je me sens bizarre. Je suis maman. Eux sont toujours eux.

Comment annoncer à son boss qu’on veut partir ?

Ce matin j’ai rdv avec mon boss. Il faut que je donne tout. 

Émotion, confiance en soi, ténacité. Vas-y ma vieille, tu n’as rien à perdre !! Enfin si, mais c’est ma volonté! Suis ton coeur, écoute tes désirs!

Me voilà face à lui.

“Je développe un projet mais je ne souhaite pas donner plus de détails. J’ai réalisé que je souhaitais m’y consacrer à 100%. C’est vraiment un projet qui me tient à cœur.”

Il me répond très sereinement : “ Mais Sandra, si ton projet n’est pas encore abouti, tu ne penses pas qu’il serait mieux de le développer tranquillement en parallèle de ton job ici ?”

Il rajoute : “Tu es un très bon élément, tu vas être parfaite pour ce nouveau poste. Sache que c’est moi qui ai poussé pour que tu obtiennes cette place.”

J’ai tout de même essayé de rester sur mes positions jusqu’à apprécier tout de même les compliments et trouver l’idée, de lancer le projet en parallèle, pas trop con.

Du coup, je n’ai pas quitté mon job. 

Je me suis assise à mon nouveau bureau et j’ai parcouru les 750 emails qui m’attendaient.